Cassis, dernière moisson estivale

  Je vous livre le résultat d'un dernier tour de port en septembre 2014 : pour un photographe, l'appel des quais et de la lente danse des bateaux au mouillage est irresistible. D'autant que Cassis est riche en pointus colorés qui ajoutent leurs touches vivifiantes à celles des façades des immeubles : un vrai nuancier de fabricant de peintures grandeur nature, lesquelles s'adoucissent, mais sans disparaître pour autant, en reflets sur les eaux. Les capter est un aspect de mon travail qui, du reste, m'intéresse et me polarise de plus en plus.

 Ce qui y est fantastique aussi, c'est la concentration : autant de vues attirantes en un si petit espace, dont je peux faire la moisson en un peu moins de deux heures, voilà un atout précieux qu'offre Cassis au photographe pressé...à condition d'avoir pu facilement se rendre à pied d'oeuvre, ce qui, en voiture par exemple, est une autre paire de manches. En effet, Cassis est un concentré de village au fond d'un immense amphitéâtre, avec ses avantages, mais aussi, ses inconvénients. Il en est de même pour la fréquentation locale, Cassis est un lieu qui a beaucoup de succès, malgré son exigüité. Et comme le port est surtout exposé au soleil levant, le photographe a doublement intérêt à se mettre en branle tôt. Et puis, il y a le coup de chance : des points de vue dégagés ou achalandés, alors qu'ils se trouvaient soit bouchés, soit vides, année après année ; ainsi en est-il de celui sur la superbe barque Juliette bleu vif, que j'ai enfin eu l'occasion d'immortaliser à partir de la darse centrale de chantier naval, ou celui au bord des quais de sortie du port, pour laquelle il fallait beaucoup de passages de navires, et peu de piétons environnants. Et puis je me suis surpris moi-même en longue focale à faire cette photo qui, par l'écrasement classique de perspective avec ce type d'optique, donne un caractère de canal vénitien au bassin du port vu depuis son chenal d'accès.

  Bref, Cassis est un lieu de pélerinage régulier recommandé pour vos boîtiers photos, avec le photographe qui va bien derrière. Seul bémol au plaisir de la visite de ce lieu charmant, en raison d'un espace très réduit, l'absence de végétation et la minéralité prononcée du lieu me frappent au visionnage rapide de mes vues.

  Donc, Cassis en septembre, ça peut donner ça :

Cassis sept 2014

Cassis photo pointus reflets port vieux immeubles eaux miroir couleurs Méditerranée

×